Du nouveau chez Boursorama, la banque en ligne se libère de son caractère trop sélectif

boursorama banqueAfin de se séparer définitivement de son image de banque trop élitiste, la banque en ligne Boursorama fait un revirement des plus remarquables grâce au développement d’une nouvelle offre d’entrée plutôt spéciale.

L’offre déjà développé depuis plus d’un an, connu par son appellation « welcome» dispose d’une offre d’entrée dans son historique complètement gratuit dorénavant. Un sacré développement qui ne s’éloigne guère des objectifs qu’elle s’est imposée dès son lancement. Notons que par son nom déjà très explicite, ses principes impliquant l’accès pour tous semblent clairs.

Pour cette version améliorée par contre, de nouvelles caractéristiques comme la gratuité pour tous, l’inexistence de conditions de revenus ou de domiciliation ont été agencé. Benoît Grisoni, son directeur général adjoint, en même temps patron de la banque de détail, nous en parle fièrement.

Les raisons…

Pour Boursorama, une des principales raisons dans la prise de ce tournant a été de lui ôter l’image de banque élitiste.  Néanmoins, grâce à cette nouvelle offre, Boursorama détient la première place en tant que banque en ligne totalement gratuite ouverte à tous, et cela sans conditions.

Une rupture dans l’histoire de Boursorama ?

Benoît Grisoni explique pendant son interview qu’il ne s’agit pas de rupture mais d’une amélioration continue. Apparemment la rupture a plutôt été lors du lancement de l’offre Welcome au tout début. L’offre a bel et bien étée accessible par tous mais avec un accès payant. De ce fait, quoiqu’ils aient concentré leur effort dans la réduction des barrières à l’entrée, leur image de banque élitiste a été gardée. Néanmoins, cette première version reste une étape importante pour le changement de cette image et cela a fait ses preuves. Dans cette nouvelle version, plus de simplifications y ont été rajoutées notamment le fait que ce soit sans conditions de revenus ou de domiciliation mais également de nouvelles fonctionnalités.

Pourquoi il a fallu un an ?

Dans les propos de Monsieur Benoît Grisoni, il leur a nécessité cette année pour fignoler les études avant lancement de l’offre car en effet, il a fallu attendre la stabilité et l’amélioration du contexte financier ainsi que la favorisation de la nouvelle fiscalité de l’épargne. En un an, la bourse se porte également mieux. D’autant plus que grâce à ces conditions favorables, les perspectives de revenus sont devenues nettement mieux aujourd’hui, ce qui instaure naturellement un bon climat de confiance. Pour éviter les mauvaises surprises et diminuer les risques d’échec, le choix d’attente a été l’idéal.

Par ailleurs, il explique que la concurrence est beaucoup plus rude depuis . « On a l’impression qu’il y a une annonce par semaine. » dit-il. Il est vrai qu’un grand nombre de commerçant, d’opérateur télécom et même de fintechs se lance désormais dans la banque et s’affiche avec leurs offres qui sont de plus en plus agressives. Par conséquent, le meilleur moyen pour Boursorama de pouvoir rester au top et d’atteindre une nouvelle clientèle de choix a bien été de se réinventer. Se réinventer avec différentes améliorations sensibles d’être plus attrayantes, d’où le développement de cette offre.

Quelle clientèle comptez-vous cibler par cette offre?

Monsieur Benoît Grisoni nous éclaire sur ce point également. Il précise bien que l’offre a été développée en pensant principalement aux jeunes étudiants, cette population juvénile quia entre 18 et 25 ans. Ces jeunes apprécient particulièrement de voyager dans le monde. Ainsi, les nouveautés apportées telles que la gratuité sur les paiements à l’étranger hors zone euro et un découvert autorisé de 100 euros ont été conçu spécialement pour eux. Elles leur seront complètement bénéfiques. Un des objectifs a donc été de donner à la carte « welcome » un côté globe-trotteur aussi. Si bien qu’à part ces jeunes, Boursorama appelle également dans sa clientèle cible, les voyageurs de tout âge.

Cette cible est aussi visée par des néo banques en émergence, qu’en pensez-vous ?

Dans sa réponse, Benoît Grisoni se montre très ferme car dans le marché de banque en ligne, il considère que tout n’est pas tout rose. D’après Monsieur le directeur Général adjoint de Boursorama, les acteurs très intéressants et ceux qui le sont moins sont souvent confondu dans ce domaine. Pourtant, il y a bien distinctement les bons acteurs et les moins bons. Il a constaté que de nombreuse néo banques n’ont pas réussi à faire ses preuves et ont cessé leur activité après le lancement ou ont été racheté. Pour cette raison, la plupart de ces banques en ligne en émergence sont encore instables. Ceci dit, les clients ne peuvent donc pas se fier à tout ce beau monde. Ainsi, il va falloir qu’ils sachent les trier et choisir les plus valeureux. Il se montre plutôt confiant quant à la place de sa banque sur le marché.

Boursorama Banque a perdu 24 millions d’euros en 2016. Pouvez-vous nous expliquer ?  

Monsieur Benoît Grisoni rappelle qu’après avoir été cotée, Boursorama banque a été fortement bénéficiaire de 2003 à 2014, une période assez longue dans le monde de la bourse. Au cours de leur évolution, des investissements ont ensuite été nécessaires afin de favoriser le développement des domaines tels que la technique, le marketing, le personnel… Des investissements importants mais jugés comme utiles car ces évolutions ont permis la forte croissance de la banque. Notons que de grands concurrents les guettaient, ce qui a poussé obligatoirement la banque en ligne vers une politique « marketing » plus puissante. Il n’oublie pas de mentionner que ces investissements sont à long terme et que son actionnaire en est conscient.

Dans ces mots : « des investissements qui évidemment, ne peuvent s’amortir instantanément mais que notre actionnaire continue de considérer comme utiles »

Avez-vous été influencé dans les choix d’évolution de welcome ?

Benoît Grisoni affirme qu’effectivement, certains choix ont été inspirés de la concurrence, mais ce n’est qu’un paramètre parmi tant d’autres. D’autant plus que la gratuité est devenu un fondamental sur le marché des banques en ligne. Dans ce cas, les objectifs financiers sont surtout secondaires, le plus important est de conquérir et de fidéliser de nouveaux clients. Pour le développement de sa clientèle, Boursorama a fait le pas vers l’accès non payant à l’historique et pas seulement. Afin de rester au parfum, des services autour de la carte sont également proposés par Boursorama notamment le paiement sans contact, l’augmentation et la baisse des plafonds en temps réel etc. Avec tous ces avantages rajoutés à la gratuité, cette première banque en ligne totalement gratuite espère séduire un bon nombre de monde. La fonctionnalité à venir est un mode de paiement via mobile qui se développera d’ici 2 ans. À part cela, Boursorama promet d’autres nouvelles avancées pour ses clients.

Bref, la banque en ligne Boursorama s’offre un deuxième souffle de vie avec cette nouvelle offre d’entrée gratuite. Elle espère que celle-ci sera efficace afin de lui ôter définitivement l’image de banque élitiste. De nouvelles perspectives d’avenir jugées brillantes s’annoncent pour cette banque en ligne qui est la première à être totalement gratuite et sans conditions. Grâce aux avantages qu’elle a agencés et de nouvelles fonctionnalités attendues bientôt, sa clientèle promet de beaucoup croitre durant les prochaines années.